Stanislaw Lem
Stanislaw Lem

L'écrivain et essayiste polonais Stanislaw Lem (nom souvent francisé en Stanislas Lem) est né le 12 septembre 1921 à Lviv (Ukraine, à l'époque Lwow, en Pologne).

Fils de médecin, il suit des études de médecine à l'Université Jagellonne de Cracovie tout en s'intéressant de près aux mathématiques, à la philosophie, à l'astronautique et à la cybernétique. Avec la seconde guerre mondiale et l'occupation de la Pologne par les Nazis, il doit interrompre ses études qu'il ne reprendra qu'en 1946. Il dissimule ses origines juives pendant cette période et parvient à exercer le métier de mécanicien.

Devenu en 1946 assistant de recherche dans une institution scientifique, Stanislaw Lem débute parallèlement sa carrière littéraire avec de brefs récits et poèmes publiés dans une revue catholique de Cracovie. Sa première nouvelle, L'homme de Mars, est publiée en 1946 mais il est bientôt exclu de l'Union des Écrivains et ses textes suivants, comme entre autres son premier roman important intitulé Les Astronautes (1951), sont censurés par le régime communiste. Stanislaw Lem est contraint de publier des ouvrages de facture réaliste socialiste qu'il désavouera plus tard. Ses livres non censurés ne commenceront à être publiés et diffusés qu'à partir de 1956, après la mort de Staline. L'écrivain réside alors à Cracovie avec sa famille mais, après le coup de force du général Jaruzelski contre le syndicat Solidarité en 1981, il s'exile en Allemagne, puis en Autriche où il reçoit plusieurs prix littéraires. Il ne rentrera en Pologne qu'en 1988.

Son oeuvre très abondante — Stanislaw Lem publie au moins un nouveau titre chaque année entre les années '50 et '80 — est essentiellement composée de récits et des romans de Science-Fiction mais également d'essais scientifiques et politico-philosophiques traitant de problèmes éthiques liés à l'informatique et aux nouvelles technologies. Son roman le plus célèbre est sans conteste Solaris, publié en 1961, qui raconte la mission d'un scientifique parti résoudre le mystère des troubles psychologiques qui affectent les astronautes d'une station spatiale placée en orbite autour de la planète Solaris. Il découvre que le mystérieux océan qui recouvre la planète est une forme d'intelligence extraterrestre qui communique en renvoyant des images issues de la mémoire même de ses interlocuteurs. Le roman a été adapté au cinéma par le réalisateur russe Andreï Tarkovsky (Prix spécial du Jury à Cannes en 1972) et plus récemment, en 2003, par le metteur en scène américain Steven Soderbergh, avec George Clooney dans le rôle principal.

Parmi les principaux ouvrages de Stanislaw Lem, outre Les Astronautes (1951) et Solaris (1961), mentionnons notamment Le Nuage Magellan (1955), L'invasion d'Albedaran (1959), Le Bréviaire des robots (1961), Retour des étoiles (1961), Mémoires trouvés dans une baignoire (1961), L'Invincible (1964), Cybériade (1965), La voix du maître (1968), Insomnie (1971), Le Congrès de futurologie (1973), Le Rhume (1976), Le Masque (1976), La provocation (1984), Fiasco (1986) et Paix sur la terre (1987). Dans La Science-Fiction et la Futurologie (1976), l'écrivain retrace l'histoire de la littérature de Science-Fiction et critique durement la SF bas de gamme des fanzines américains qu'il qualifie de kitsch et de purement commerciale, ce qui lui vaudra d'être exclu de la Science Fiction and Fantasy Writers of America (SFWA) dont il était membre honoraire depuis 1973.

Toute l'oeuvre de Stanislaw Lem, à la fois humaniste et scientifique, parfois visionnaire et parfois quelque peu satiriste, est construite autour d'une vision critique des progrès technologiques et surtout du comportement humain, en particulier des choix existentiels et des modes de communication de l'humanité. Ses livres ont été traduits en 41 langues et diffusés à plus de 30 millions d'exemplaires.

Considéré dans le monde entier comme l'un des plus grands écrivains de science-fiction, Stanislaw Lem est décédé le 27 mars 2006 à Cracovie, à l'âge de 84 ans.