Susan Sontag
Susan Sontag

Susan Sontag est née le 16 janvier 1933 à New York (Etats-Unis) dans une famille d'origine juive polonaise.

Sa mère est institutrice, son père, négociant en fourrures. Ce dernier meurt alors qu'elle n'a que cinq ans. Elle passe son enfance et sa prime jeunesse en Arizona puis à Los Angeles. Âgée de 17 ans, elle épouse un jeune professeur d'université et donne naissance à un fils en 1952.

Susan Sontag suit parallèlement des études de Lettres et de Philosophie dans plusieurs grandes universités américaines, anglaises et françaises: Berkeley, Chigago, Harvard, La Sorbonne,... Elle enseigne aussi un temps la philosophie des religions à l'Université Columbia de New York. En 1959, elle divorce et commence à se consacrer entièrement à l'écriture. Dans les années '60 , elle se passionne pour les recherches intellectuelles françaises avant-gardistes — Structuralisme, Nouvelle critique, cinéma de la Nouvelle Vague, littérature du Nouveau Roman. Féministe, Susan Sontag s'engage aussi très tôt dans les luttes politiques de la Gauche américaine, notamment contre la guerre au Vietnam et en faveur des Droits de l'Homme.

Son premier roman, The Benefactor (Le Bienfaiteur), sort en 1963, suivi de Dernier recours (1967), Moi etcetera (1978), L'Amant du Volcan (1992) puis d'un roman historique, En Amérique (1999), récompensé par le prestigieux "National Book Award" et adapté au cinéma par Jerzy Skolimowski.

Susan Sontag se considère avant tout comme romancière mais c'est cependant son oeuvre d'essayiste, d'une grande finesse d'analyse, qui la rend célèbre à partir des années '70, avec en particulier Sur la Photographie (1973) où elle développe brillament les thèses de Lazlo Moholy-Nagy et Walter Benjamin. Elle écrit ensuite d'autres essais critiques importants, en particulier sur Antonin Artaud (A la recherche d'Artaud, 1975) et sur son ami Roland Barthes (L'écriture même, à propos de Barthes, 1982). De sa propre expérience du cancer, contre lequel elle luttera une trentaine d'années, elle tire un texte remarquable intitulé La Maladie comme métaphore (1977). Elle poursuit son analyse des mythologies et des spectres contemporains de la mort dans Le Sida et ses métaphores (1989) et Devant la douleur des autres (2003).

Susan Sontag est aussi l'auteur de nombreux articles publiés dans les revues et magazines de la gauche intellectuelle américaine tels la Partisan Review, le New Yorker ou encore la New York Review of Books. Une sélection de ses textes politico-littéraires ont été réunis d'abord dans L'Oeuvre parle (1966), où elle élabore une théorie des structures du récit, puis dans le recueil Sous le Signe de Saturne (1980), plus consacré à l'étude de l'art et de la littérature. Elle est également la réalisatrice de quatre films expérimentaux, tournés sous l'influence de Jean-Luc Godard, et a mis en scène plusieurs pièces de théâtre.

Vers la fin de sa vie, Susan Sontag s'engage activement contre la guerre en Irak menée par George W. Bush, qu'elle accuse publiquement de "barbarie", ce qui lui vaut de nombreuses accusations haineuses et menaces de mort aux Etats-Unis.

Élevée en 1999 par la France au grade de Commandeur de l'Ordre des Arts et Lettres, Susan Sontag est décédée le 28 décembre 2004, à l'âge de 71 ans.