Mein Kampf

Mein Kampf

Rédigé par Adolf Hitler alors qu'il était emprisonné à Landsberg entre 1923 et 1924, Mein Kampf (Mon Combat) est une sorte de manifeste de l'idéologie nazie émaillé d'éléments historiques sur la naissance du Parti National-Socialiste des Travailleurs Allemands (NSDAP) et d'éléments autobiographiques sur le futur chancelier du IIIe Reich.

À l'origine intitulé Viereinhalb Jahre [des Kampfes] gegen L¸ge, Dummheit und Feigheit, l'éditeur Max Amann lui donne le titre de Mein Kampf, Eine Abrechnung au moment de la publication du 1er volume, en juillet 1925. Un second volume est publié l'année suivante, en décembre 1926. 23.000 exemplaires du premier volume et 13.000 du second sont vendus entre 1925 et 1930 mais le livre suit bientÙt l'ascencion politique d'Adolf Hitler. Diffusé par le régime nazi, plus de 10 millions d'exemplaires se vendent entre 1930 et 1940, auxquels on peut ajouter les traductions dans une quinzaine de langues.

En France, Mein Kampf est traduit et publié en un seul volume dès 1934 par l'éditeur Fernand Sorlot, sous la couverture des Nouvelles …ditions Latines, mais il est interdit à la vente la même année par le Tribunal de commerce de Paris à la suite d'une plainte de l'éditeur allemand. Ce dernier, à la demande expresse d'Adolf Hitler, ne veut pas que Mein Kampf soit publié tel quel en français. La Ligue Internationale Contre l'Antisémitisme (LICA) distribue 500 exemplaires de l'ouvrage aux parlementaires français. Une seconde édition, autorisée mais retraduite et expurgée de certains passages anti-français par la propagande nazie, est publiée en 1938 par les éditions Fayard avant d'être promptement escamotée à la Libération. Les historiens évaluent à quelque 20.000 exemplaires au total le nombre de lecteurs en France pendant la guerre.

Depuis la fin de la guerre, la publication et la vente en librairie de Mein Kampf sont quasiment taboues, sans toutefois faire l'objet d'une censure totale. Dans un arrêt du 11 juillet 1979, la Cour d'appel de Paris juge que Mein Kampf peut être autorisé à la vente compte-tenu de son intérêt historique, mais accompagné toutefois d'une mise en garde insérée au début du livre qui évoque les dispositions légales en matière d'incitation à la haine raciale et rappelle les crimes contre l'humanité du régime hitlérien. Diverses éditions circulent aujourd'hui sous le manteau dans les réseaux d'extrême-droite ou sont tout simplement accessibles sur internet.

À la fin de la guerre, Mein Kampf est interdit en Allemagne et les droits d'auteur sont confiés par les Américains au Land de Bavière, héritier des biens personnels d'Adolf Hitler. Concrètement, c'est le ministère des Finances de Bavière qui détient encore officiellement les droits d'auteur. Il s'oppose à toute réédition pour ne pas choquer la communauté juive. Le délai légal sur le copyright courant, comme en France, jusqu'à 70 ans après la mort de l'auteur, Mein Kampf lui échappera cependant pour tomber dans le domaine public le 31 décembre 2015.

À partir de cette date, n'importe qui pourra en effet publier l'ouvrage comme il l'entend. Afin d'éviter que le texte d'Adolf Hitler soit exploité par des extrêmistes néo-nazis, le Conseil central des juifs d'Allemagne a décidé en avril 2008 de prendre les devants et d'autoriser lui-même la réédition de Mein Kampf, sous réserve qu'elle soit assortie d'une mise en perspective et de commentaires critiques établis par une équipe d'historiens. Il se dit même prêt à participer à l'élaboration de la nouvelle édition et à intercéder dès maintenant auprès du gouvernement de Bavière pour faire rétrocéder les droits. Cette décision clÙt du coup le débat qui oppose depuis plusieurs décennies les historiens et les anti-censeurs au nom de la liberté d'expression et de l'intérêt historique du livre et les partisans d'une interdiction totale en raison des thèses racistes et antisémites qu'il véhicule.

Ailleurs dans le monde, de nombreuses éditions existent, y compris en Israël. Dans les pays anglo-saxons, où les droits d'édition ont été acquis dans les années 1930 directement auprès d'Hitler, Mein Kampf est diffusé dans le commerce en toute légalité. Le livre est même devenu un best-seller en Turquie où il est régulièrement réédité depuis 1939 et est sorti en édition de poche en 2005. Les éditions Emre qui le publient à Istanbul indiquent qu'il est surtout acheté par des jeunes, soulignant que ce succès est sans doute d˚ à un renouveau local du nationalisme et de l'antisémitisme généré par les politiques par trop pro-israéliennes des Etats-Unis et de l'Europe.