Éditions du Rocher
Éditions du Rocher

Quatre ans après leur acquisition par les éditions Privat (détenues à 66% par le groupe pharmaceutique Pierre Fabre et à 34% par le groupe Gallimard), les éditions du Rocher changent une nouvelle fois de mains. La maison d'édition religieuse Parole et silence / Desclée de Brouwer, dirigé par Marc Larivé, vient officiellement de se porter acquéreur de l'intégralité du capital. Le montant de la transaction n'a pas été communiqué.

Les éditions du Rocher ont été créées en 1943 dans la Principauté de Monaco par Charles Orengo afin, selon ce dernier, de conserver une liberté d'édition qui se trouvait compromise par la censure dans la France occupée. Elles ont rejoint le groupe des Presses de la Cité dans les années soixante et ont vivoté à l'ombre de Plon en publiant des ouvrages de sciences occultes jusqu'à leur rachat par Jean-Paul Bertrand en 1987. Ce dernier, qui à longtemps présidé aux destinées du Rocher — d'abord au sein des Presses de la Cité de 1984 à 1987 puis à titre de propriétaire de 1987 à 2005 — est parvenu au début des années 2000 à hisser l'entreprise monégasque au sixième rang des éditeurs français de littérature générale, grâce notamment à des auteurs comme Jean-Charles de Fontbrune (Nostradamus), Michel Houellebecq, Vincent Delerm, Daniel Picouly, Marc-Édouard Nabe, Brigitte Bardot, Oriana Fallaci ou encore Vladimir Fedorovski. Il a en outre enrichi le fonds — très marqué à droite — en intégrant les éditions littéraires du Serpent à plumes. Jean-Paul Bertrand a été approché pour reprendre en mains l'entreprise mais les discussions n'ont pas abouties. L'éditeur exploite actuellement une autre petite maison d'édition, Alphée, spécialisée dans l'ésotérisme, et envisage de se lancer prochainement dans l'édition participative en proposant aux internautes de co-financer des romans via un site web baptisé auteursetediteursassocies.com.

Dirigées depuis l'automne 2008 par l'ancien journaliste Patrick Mahé, Les éditions du Rocher emploient dix-huit salariés. La prodution annuelle est passé de 180 titres à 80 et le chiffre d'affaires, qui dépassait les 10 millions d'euros en 2005, oscille aujourd'hui aux alentours de 6 millions d'euros.