Musée de l'Informatique
Musée de l'Informatique

Un Musée de l'Informatique ouvre aujourd'hui ses portes à la Grande Arche de la Défense (Hauts-de-Seine), près de Paris. Fondé par Philippe Nieuwbourg, consultant spécialisé dans les technologies de l'information, il prend le relais de l'exposition Histoires d'Informatique qui s'est tenue l'année dernière dans le même lieu, au dernier étage de la Grande Arche de La Défense, et avait attiré plus de 220.000 visiteurs en six mois. Désormais installé définitivement sur plus de 800 m2, le nouveau musée retrace à travers une exposition permanente la courte mais déjà riche histoire de l'informatique, de sa préhistoire dans les années 1920 à son futur proche vers 2020-2040.

Quelque 200 machines et objets technologiques rares — calculateurs mécanographiques, premiers micro-ordinateurs Micral (1973, 12 kilos) et autres Lisa (précurseur du Mac d'Apple qui invente à la fin des années '70 la souris et l'interface graphique avec icônes que l'on utilise aujourd'hui sur tous les PC), disquettes magnétiques IBM (larges de 20 cm, il en faudrait aujourd'hui 8.000 pour remplir la mémoire d'une simple petite clé USB), super-calculateur Cray des années 1980 (design vert pomme, poids d'une tonne et demi, 15 millions de dollars de l'époque, mais moins puissant que nos actuels petits ordinateurs de bureau), Macintosh Classic de 1990 (premier micro-ordinateur à moins de 1.000 dollars), premiers jeux vidéos (Space War, 1961), etc. — y sont exposés à travers un parcours au "fil du temps" ponctué de vidéos. Le visiteur peut également déambuler à travers une grande salle informatique des années '60 dont la capacité de calcul et de mémoire tient aujourd'hui dans un petit Blackberry ou iPhone de poche.

Parallèlement à cette collection permanente, le Musée de l'Informatique proposera aussi des expositions temporaires thématiques sur les grandes révolutions des Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication (NTIC). Deux expos sont d'ores et déjà ouvertes au public, l'une sur Internet, De la guerre froide à nos jours, l'autre sur les détournements artistiques de l'informatique. Des ateliers créatifs sont en outre prévus pour les enfants.

Premier du genre en Europe — même si quelques structures similaires non indépendantes existent déjà tels le Musée Bolo (Ecole Polytechnique de Lausanne) ou celui de la société Unisys (Bruxelles) — le Musée de l'Informatique de Paris La Défense est géré par l'association Antémémoire et par la société Le Toit de la Grande Arche (Ministère de l'Écologie), en association avec divers partenaires: Cigref, Alliance TiCS, Fédération des Équipes Bull (FEB), Munci, ICANN, Internet Society France (ISOF), WDA, Inform'Antic,... Il attend 350.000 à 400.000 visiteurs chaque année.

    • Musée de l'Informatique, Toit de la Grande Arche, Parvis de la Défense, Tél.: 01.49.07.27.27; Ouvert tous les jours de 10 heures à 19 heures; Entrée: 9 euros.