Don Delillo
Don Delillo

Don Delillo, un des chefs de file de la littérature américaine, s'empare, dans son dernier roman paru en France, Outremonde, d'un demi-siècle d'histoire pour disséquer les angoisses de tout un peuple, face notamment à la bombe atomique.

Ce livre épique, d'une ambition inégalée à notre époque et sous noslatitudes, "fait revivre la fausse innocence, la joie de vivre rose bonbon, la jeune prospérité des années 50, pour mieux frapper ensuite par la vision de l'époque actuelle, crépusculaire, peuplée de SDF, d'affamés et de monstres, victimes d'anciennes radiations", selon l'éditeur.br /> Aux Etats-Unis, Outremonde a été publié le 3 octobre 1997 pour rappeler le 3 octobre 1951. C'est ˆcette date que s'ouvre le roman, le jour où le patron du FBI, Edgar J. Hoover, qui assiste ˆ l'historique finale de baseball entre les Brooklyn Dodgers et les New York Giants apprend que les soviétiques ont fait exploser une bombe atomique. Sur cette thématique de départ (le baseball et la bombe), la narration oscille entre passé et présent et propose une vue d'ensemble de l'ère nucléaire. Des personnes ayant réellement existé (Hoover, Frank Sinatra, Lenny Bruce, etc) traversent ce livre qualifié par un critique de "panoramique" et par un autre de "pyrotechnie cérébrale faisant aussi appel à nos émotions.

"C'est un roman qui a abandonné l'abri pour inspecter les dégâts. Don DeLillo est le poète de la paranoïa", a écrit le romancier Martin Amis . "Le titre du roman (Underworld en anglais) vient directement de ma réflexion sur le plutonium et les déchets nucléaires, la manière dont on les enfouit sous terre pour ne pas les voir, ne pas savoir qu'ils sont là, alors que nous ne savons pas quoi en faire", dit DeLillo, cité par le magazine Les Inrockuptibles. "J'essaie d'utiliser le plaisir du langage comme une arme contre la technologie de la guerre", a-t-il ajouté.

Fils d'émigrés italiens, Don De Lillo est né en 1936 à New York. En 1984, il a reçu la plus haute distinction américaine, le National Book Award, pour Bruit de fond. Fortement influencé par le cinéma, il a écrit notamment Libra (autour de l'assassinat de John Kennedy), Mao II et Americana.

-------

Don Delillo, Outremonde (Éditions Actes Sud).