Olivier Marchal
Olivier Marchal

Le 14 janvier 1986, le très recherché "gang des postiches" s'attaque à une agence du Crédit lyonnais rue du Docteur-Blanche à Paris. Les flics de la Brigade de Recherche et d'Intervention (BRI) ont pour ordre de filer discrètement les voyous sans intervenir mais la Brigade de Répression du Banditisme (BRB) du commissaire Mertz débarque sur les lieux et fonce dans le tas. Bilan: un policier tué, deux blessés et trois braqueurs en cavale. Sale bavure, mais on est aussi en pleine enquête sur le "gang des ripoux" et parmi les flics soupçonnés figure Jean Vrindts, le tué.

Olivier Marchal, 46 ans, ex-inspecteur de police pendant une douzaine d'années dans divers services (PJ, Criminelle, Antiterrorisme) avant de devenir scénariste, s'est inspiré de ces faits divers réels pour 36, quai des Orfèvres, son deuxième film en tant que réalisateur. Dans cette histoire de flics et de voyous sur fond de guerre des services, il n'hésite pas à sortir les gros flingues : Gérard Depardieu (Klein, patron de la BRB) et Daniel Auteuil (Vrinks, patron de la BRI), deux grands flics autrefois amis qui vont s'affronter comme des fauves pour obtenir le poste de directeur de la PJ.

Réalisme âpre et désespéré, stylisation bleu glacial et rouge fumée, sales gueules, scènes d'action musclées, musique électro-grégorienne, dialogues cyniques, tout pourrait concourir à une vraie ambiance sombre et dense. Malheureusement, cette grosse pierre d'orfèvrerie en forme d'hommage lyrico-mythifié à la flicaille si humaine du terrain (ambitions, corruptions, lâchetés, trahisons, etc.), avec ses facettes taillées genre choc des titans, montée sur un anneau de film noir américain décoré de vrais petits flics figurants, brille comme un gros caillou de verre bleuté.

L'ancien flic Olivier Marchal en a peut-être fait un peu trop dans la "vision" noir polar. On attendra donc la diffusion de son 36, quai des orfèvres un de ces dimanches soirs sur TF1, fourgueur plus adapté qu'une salle de cinéma pour ce faux diamant noir.

-----

Olivier Marchal, 36 Quai des orfèvres, avec Gérard Depardieu et Daniel Auteuil.