Fidel Castro
Fidel Castro

Fidel Castro, 82 ans, est gravement malade. Les médias du monde entier ont déjà rédigé sa nécrologie. Bête noire des Etats-Unis, des exilés cubains anti-castristes et de certaines ONG de défense des Droits de l'Homme plus ou moins manipulées par les services américains — Reporters Sans Frontières (RSF) le qualifie ainsi en service commandé de "prédateur de la liberté de la presse" et de "doyen des dictateurs de la planète" --, le dirigeant communiste de Cuba fera sans nul doute, lorsque sa mort viendra, l'objet d'une nouvelle campagne de diabolisation post-mortem dans la presse occidentale et notamment française. Cette dernière se révèlant de moins en moins crédible et offrant habituellement un anti-castrisme plus que primaire, on aura tout intérêt à lire auparavant le livre sans parti pris hostile que lui consacre le directeur du Monde Diplomatique, Ignacio Ramonet. Intitulé Fidel Castro, Biographie à deux voix (éditions Fayard), il s'agit d'un véritable testament politique où El Comandante fait le bilan de sa vie et de sa révolution, se livrant comme dans nul autre document publié à ce jour. Fruit d'une intense correspondance et de plus de cent heures d'entretiens exclusifs riches en confidences qui eurent lieu à La Havane entre 2003 et 2006, il aborde tous les thèmes, y compris les plus sensibles, et va bien au-delà d'un simple question-réponse journalistique avec Fidel Castro, comme l'indique le sous-titre Biographie à deux voix.

Publié en version originale à Cuba l'année dernière sous le titre Cento ore con Fidel Castro (Cent heures avec Fidel Castro), et enrichi d'un chapitre supplémentaire dans l'édition française (Fidel Castro et la France), ce gros volume de 700 pages retrace le parcours personnel et politique du leader maximo. Toute la vie de Fidel Castro y est passée en revue, de son enfance jusqu'à aujourd'hui en passant par les rencontres et les faits ou épisodes marquants de la vie sociale, politique et économique de la Havane depuis plus d'un demi-siècle: la naissance de Fidel Alejandro Castro Ruz le 13 août 1926 au sein d'une famille aisée de planteurs émigrée de Galice (Espagne), le frère (Raül Castro, qui dirige de fait Cuba aujourd'hui), les études chez les jésuites puis à l'université de La Havane d'où il sort diplômé en droit en 1950, l'installation comme avocat, la condamnation à 15 ans de prison, l'exil, la rencontre avec Ernesto Che Guevara, la guérilla contre le dictateur Fulgencio Batista inféodé aux États-Unis, la prise du pouvoir et la révolution castriste, la réforme agraire, l'embargo américain à partir de 1960, la création de la république socialiste de Cuba en 1961, l'affaire de la Baie des Cochons montée la même année par la CIA, l'instauration du régime à parti unique à partir de 1965, les relations diplomatiques complexes avec les pays et les dirigeants de la planète (François Mitterrand, Jean-Paul II, Charles de Gaulle, Juan Carlos, José Maria Aznar, J. F. Kennedy, Richard Nixon, Jimmy Carter, Ronald Reagan, Bill Clinton, George W. Bush, Pierre Trudeau, Saddam Hussein, Nikita Khrouchtchev, Mikhaïl Gorbatchev, Vladimir Poutine, Nelson Mandela, Rigoberta Menchu,...), la crise des missiles nucléaires d'octobre 1962, la Guerre froide, l'affaire Ochoa, les tentatives d'assassinat par la CIA, la légalisation du dollar en 1993, les opposants politiques emprisonnés et/ou morts en prison, les exilés, la fille naturelle de Fidel Castro, Alina Fernandez, installée depuis 2001 à Miami, les accusations de corruption et d'enrichissement personnel, l'Amérique latine, la lutte incessante contre l'hégémonisme et l'impérialisme américain, la mondialisation néolibérale, les relations avec son ami et "fils spirituel" actuel président du Vénézuela Hugo Chavez, l'après Fidel Castro, etc...

Fidel Castro, Biographie à deux voix est un document aussi passionnant qu'incontournable pour quiconque s'intéresse de près ou de loin à l'histoire et à la problématique cubaine à l'heure ou où El Comandante abandonne le pouvoir.