Cécilia Sarkozy
Cécilia Sarkozy

Cécilia (ex) Sarkozy, éphémère première Dame de France, n'a pas l'intention de laisser Carla Bruni prendre sa place dans les magazines people sans réagir par quelques confidences éditorialo-médiatiques. Pas moins de trois bouquins de journalistes ayant fait leurs preuves dans ce genre d'exercice littéraire lui sont consacrés. Attention, le contenu ultra-confidentiel de tous ces livres, mieux gardé que le code nucléaire du Pakistan, est tenu top-secret par les éditeurs jusqu'à la mise en vente.

Les lectrices de l'hebdomadaire du gotha et de l'actualité heureuse adoreront tout d'abord Ruptures, publié aux éditions du Moment, de Michaël Darmon (journaliste à France 2, déjà auteur deux ouvrages sur Nicolas Sarkozy) et Yves Derai (Journaliste au Nouvel Économiste, éditeur des éditions du Moment, auteur lui de deux livres sur François Mitterrand et Jacques Chirac). Les deux compères y ont compilé tout leur savoir en matière de sarkozysme et de science pipolitique pour offrir cette oeuvre incontournable riche en "confidences" et en "révélations étonnantes" sur le couple infernal Cécilia / Nicolas Sarkozy. Un chapitre est consacré à la désormais célèbre opération commando de Cécilia volant au secours des infirmières bulgares prisonnières du méchant Colonel Kadhafi. La lectrice savourera également quelques "informations" sur la nouvelle vie amoureuse du président de la République et sa liaison avec l'ex top-model croqueuse d'hommes Carla Bruni.

Laurent Léger (journaliste à Bakchich.info — le site "d'investigation" qui monte --, auteur d'une biogaphie de Claude Chirac) et Denis Demonpion (Journaliste au Point, auteur d'un inoubliable Houellebecq non autorisé) nous offrent eux Cécilia, La face cachée de l'ex-première dame, publié chez Pygmalion. La mayonnaise du service marketing vient tout juste de monter sur les chaînes d'info continue avec un scoop digne du Watergate: les deux enquêteurs révèlent en effet dans Face cachée que Nicolas Sarkozy a été hospitalisé une journée, fin octobre dernier, pour traiter "un phlegmon avec staphylocoques dorés", en gros une mauvaise angine. Les lectrices en auront pour leur argent, d'autant plus qu'elles n'ont été informées ni par l'Elysée ni par Gala lorsque cela s'est produit. Mais qu'elles se rassurent, le French doctor Bernard Kouchner était là — il l'est encore — pour veiller sur la santé de notre héros national.

Enfin Anna Bitton, une autre journaliste du Point venue de Marianne, livre elle aussi son portrait de Cécilia Sarkozy, sobrement intitulé Cécilia (éditions Flammarion), avec plein de morceux de confidences dedans sur l'aventure du couple, de la rencontre au divorce. C'est à elle que l'ex-première Dame de France avait confié, bien avant le divorce présidentiel, qu'elle était "le talon d'Achille" du Chef de l'Etat, c'est dire si l'auteure est bien informée. Entre autres petites gâteries, Cécilia y traite le président de "sauteur", de "pingre", et d'agité "ridicule" qui a "un réel problème de comportement".

Aucun de ces ouvrages de grands professionnels de la presse de référence ne mentionne toutefois la dernière rumeur people: Cécilia pourrait voler la vedette à Nicolas en épousant le publicitaire Richard Attias, l'homme avec qui elle a rendu cocu en 2005 le ministre de l'Intérieur de l'époque, devenu depuis président de la République. La cérémonie pourrait avoir lieu le 7 février prochain, soit deux jours avant celle annoncée du mariage de Carla Bruni et Nicolas Sarkozy.

C'est quand même plus intéressant que les chiffres du pouvoir d'achat et la suppression de la durée légale du travail.