Bande Dessinée
Bande Dessinée

L'édition BD est en forme. Selon le rapport annuel de l'Association des Critiques de Bande Dessinée (ACBD, qui rassemble quelque 75 journalistes spécialisés), la production du secteur a encore augmenté de 4,4% en 2007 par rapport à l'année précédente. 4.313 titres ont été publiés au cours de l'année 2007, dont 3.312 nouveaux albums, 712 rééditions, 204 Art books et 85 essais sur la BD. C'est la douzième année consécutive d'augmentation de la production.

Parmi les chiffres détaillés fournis dans le bilan 2007 réalisé par Gilles Ratier, secrétaire général de l'ACBD, retenons notamment que 17 groupes d'édition concentrent à eux seuls 74% de la production de BD. Les éditions Delcourt et leurs filiales Akata et Tonkam ont publié pour leur part 484 titres (soit 11,22% de la production) et le groupe Média Participation — qui regroupe plusieurs marques comme Dargaud, Le Lombard, Dupuis, Kana, Fleurus, Lucky Comics,... — 474 titres. Les meilleures ventes sont les deux derniers albums de la saga XIII de Jean Van Hamme (550.000 exemplaires chacun), le tome 15 de Largo Winch également de Van Hamme (445.000 ex.), Le petit Spirou de Tome et Janry (415.000 ex.), Astérix et ses amis d'un collectif en hommage à Uderzo (400.000 ex.), Boule et Bill de Verron (350.000 ex.), Le Chat de Geluck (320.000 ex.) ou encore la manga Naruto (7 albums tirés chacun à 220.000 exemplaires). Au total 90 séries de Bande Dessinée ont été tirées chacune à plus de 50.000 exemplaires. 1.787 BD étrangères ont été traduites en français, dont 1.371 en provenance des pays d'Asie et 253 des Etats-Unis. Enfin quelque 1.357 auteurs de BD, dont 137 femmes et 232 scénaristes non dessinateurs, vivent de leur métier dans l'espace francophone européen (essentiellement en France, Suisse et Belgique). Ils sont pour la plupart rémunérés par quelque 254 maisons d'édition et une cinquantaine de grands magazines spécialisés.

C'est donc un fait: le monde des livres, ce n'est plus la vitrine du libraire débordant de romans, la course aux prix littéraires et les gazettes commentant les nouvelles idées ainsi que la petite ou grande littérature du moment. C'est la Bande Dessinée qui occupe désormais le terrain. Les ventes d'albums BD représentent en effet aujourd'hui environ 33% du marché du livre et 6,5% du chiffre d'affaires global de l'édition française. BD littéraire ou stupide manga érotique confondus, plus de 30 millions de volumes sont vendus chaque année et les trois éditeurs qui dominent le secteur: Casterman, Glénat et Dargaud, jouent maintenant dans la cour des grands groupes d'édition internationaux. Leur production autour de personnages vedettes (Astérix, Lucky Luke, Tintin, Titeuf, le Petit Nicolas, Spirou, Les Schtroumpfs, Gaston Lagaffe, Pif, Mickey, Blake et Mortimer, etc) sont gérés comme des marques et envahissent non seulement les bibliothèques publiques et les meilleures librairies comme les rayons de supermarché, mais aussi les kiosques à journaux, les salles de cinéma, les magasins de jouets et de vidéos, les galeries d'art, les espaces publicitaires et toutes sortes de boutiques en multiples produits dérivés. Selon Titeuf, c'est pô triste.