Laurent de Bartillat
Laurent de Bartillat

Laurent de Bartillat est né en 1963. Après des études d'Histoire de l'Art à La Sorbonne, il s'oriente vers la photographie, le cinéma et l'écriture. En 1991, il sort un premier film documentaire consacré à la Roumanie de Ceaucescu, Cette Europe là, suivi l'année suivante de Seul, sur la traversée du Pacifique en solitaire de Gérard d'Aboville, puis de 365 jours (1993) et Le Monde à l'envers (2000). Côté fiction, Laurent de Bartillat signe notamment les court-métrages Sang d'encre (1995), Blême (1997) et La Villa du Cap (1998), primé au Festival de cinéma de Locarno et diffusé sur plusieurs chaînes de télé en europe. Son premier long-métrage, Ce que mes yeux ont vu (sortie en salles en novembre 2007, Prix du public du meilleur scénario au Festival Premiers Plans d'Angers), avec Sylvie Testud et Jean-Pierre Marielle, est un film de suspens retraçant l'enquête d'une jeune étudiante en histoire de l'art sur les oeuvres et l'identité du peintre Jean-Antoine Watteau.

Laurent de Bartillat est l'auteur de deux livres: un ouvrage de photographies avec Philippe Monnet intitulé J'ai entraperçu les moustaches du diable (éditions Fayard, 2000) et Stop (éditions du Seuil, 2003), un document sur l'état des lieux de la planète co-écrit avec Simon Retallack du magazine The Ecologist.