Ordre des Arts et Lettres
Ordre des Arts et Lettres

Créé par décret du 2 mai 1957, l'ordre des Arts et Lettres fête cette année ses cinquante ans. Christine Albanel, ministre de la culture, a tenu a célébrer cet anniversaire en même temps que celui de la mort d'André Malraux, décédé le 23 novembre 1976, qui fût à titre de ministre de la culture un ardent défenseur de l'Ordre des Arts et Lettres lorsque le Général de Gaulle supprima en 1963 treize ordres ministériels pour instituer à leur place l'Ordre national du Mérite.

La ministre a participé à un colloque rassemblant historiens et archivistes sur le thème "Un demi-siècle en l'honneur des Arts et des Lettres" et a signé, à titre exceptionnel pour cette promotion du cinquantenaire, un arrêté portant nomination de dix-sept personnalités du monde de la culture et de la communication, parmi lesquelles l'écrivain Elisabeth Badinter et la philosophe et historienne Mona Ozouf. Une exposition au Musée national de la Légion d'honneur (Palais de Salm, 2 rue de la Légion d'Honneur, 75007 Paris) présente par ailleurs jusqu'à mi-janvier divers documents sur cette décoration honorifique et les nombreuses personnalités marquantes qui l'ont reçu. Les travaux de Raymond Subes, créateur de l'insigne des Arts et Lettres, sont également présentés au public parmi les diverses médailles des nombreux ordres de chevalerie français exposés en permanence dans ce lieu.

L'Ordre des Arts et des Lettres a été institué en 1957 en vue de récompenser les personnes qui se sont distinguées par leur création dans le domaine artistique ou littéraire ou par la contribution qu'elles ont apportée au rayonnement des Arts et des Lettres en France et dans le monde. Il est géré par un Conseil de l'Ordre des Arts et des Lettres qui compte douze membres de droit relevant des directions du Ministère de la Culture (Livre, Musique, Cinéma, Théâtre, Arts plastiques, etc), des Archives nationales et des Musées de la France, et 13 membres nommés par le ministre de la Culture. Il comprend trois grades: chevalier, officier et commandeur, qui sont conférés par arrêté du Ministre de la Culture après avis du Préfet et du Conseil de l'Ordre des Arts et Lettres. Pour être nommé au premier grade de Chevalier, il faut jouir de ses droits civils et être âgé de trente ans au moins. Pour être promu aux grades supérieurs d'Officier et de Commandeur des Arts et Lettres, il faut justifier d'au moins cinq années d'ancienneté dans le grade inférieur, sauf si vous êtes déjà Commandeur ou Officier de la Légion d'honneur, et faire preuve de mérites nouveaux. Depuis 1997, le contingent annuel de personnes distinguées dans l'Ordre des arts et Lettres ne peut dépasser 450 chevaliers, 140 officiers et 50 commandeurs. Suivant l'usage, la distinction n'est jamais demandée pour soi-même mais par une personne tierce déjà distinguée. Les candidatures doivent être déposées auprès de la préfecture du lieu de résidence, qui transmet ensuite avec avis au ministère de la Culture, et les promotions ont lieu le 1er janvier et le 14 juillet de chaque année. L'arrêté du Ministre de la Culture officialisant les noms des nouveaux titulaires est publié au Bulletin Officiel des décorations, médailles et récompenses.

Le ruban de l'Ordre des Arts et Lettres est composé de 5 bandes verticales vert foncées et quatre blanches. Les officiers ont en plus du ruban une rosette et les commandeurs une cravate en sautoir. L'insigne est une croix double face à huit branches, émaillée de vert et sertie d'une arabesque argentée ou dorée pour les officiers et commandeurs, comportant sur le médaillon central le monogramme des lettres A et L.