Google | Twitter | Facebook | Blog | Lettre d'information | Fnac | Kobo | iTunes | Amazon

La République des Lettres

Rainer Maria Rilke

Rainer Maria Rilke
Lettres à un jeune poète

La République des Lettres
ISBN 978-2-8249-0207-4
Livre numérique (format ePub)
Prix : 5 euros
Disponible chez • FnacAmazonKoboiTunes

Dominique Strauss-Kahn

Dominique Strauss-Kahn, ex-ministre des finances, mis en examen dans l'affaire de la MNEF et un volet du dossier Elf, mène depuis plus de 25 ans une carrière multiforme que deux journalistes de l'Expansion retracent dans un livre paru sous le titre Les vies cachées de DSK.

Souvent présenté comme un virtuose de l'économie, un surdoué de la politique, Dominique Strauss-Kahn, ami de Lionel Jospin et mari d'Anne Sinclair, a su cultiver de nombreuses amitiés, de multiples relations que l'enquête révèle. On apprend ainsi que Denis Kessler, vice-président du MEDEF, est un ami de 30 ans. On s'amuse aussi de découvrir que DSK, Jean-Marie Le Guen (ex-patron du PS parisien) et Jean-Christophe Cambadélis (numéro 2 du Parti Socialiste) s'appellent entre eux les "p'tits loups". On découvre enfin qu'entre deux portefeuilles, Dominique Strauss-Kahn, diplomé d'HEC mais recalé à l'ENA, a mené une autre vie, une vie de "ministre privé".

De 1993 à 1997, il préside ainsi le Cercle de l'Industrie, un cénacle qui réunit le gotha des affaires et qu'il organise en un véritable lobby industriel destiné à influencer Bruxelles. Au delà de cette prestigieuse vitrine, DSK, consultant et avocat d'affaires, mène une vie encore plus secrète et "traite de multiples dossiers confidentiels". "Ces contrats lui rapporteront jusqu'à 2 millions de francs par an", affirment les deux auteurs, Vincent Giret et Véronique Le Billon.

Mais les "vies" de DSK ne seraient pas complètes si l'on n'ajoutait pas celle, pourtant très publique, qu'il mène à Sarcelles en tant qu'élu. Et là, pradoxe des paradoxes, écrivent les deux biographes, le maire se révèle être "un socialiste à l'ancienne mode". Car plutôt que de multiplier les mesures libérales pour attirer les investisseurs, il fait la chasse systématique aux subventions publiques.

Sa dernière "vie cachée" est la plus douloureuse. Elle commence le mardi 2 novembre 1999 quand Dominique Strauss-Kahn, mis en cause dans l'affaire de la MNEF, annonce qu'il démissionne de Bercy. Un épisode du dossier Elf lié au Cercle de l'Industrie viendra bientôt s'ajouter à ses déboires judiciaires. Mais la vie poursuit son cours. La preuve, révèlent les auteurs, depuis son retour à la vie ordinaire Dominique Strauss-Kahn a déjà reçu une douzaine de propositions de grandes entreprises.

------

Vincent Giret et Véronique Le Billon, Les vies cachées de Dominique Strauss-Kahn (Éditions du Seuil).