Doris Lessing
Doris Lessing

Comme nombre de lauréats du Prix Nobel de Littérature, Doris Lessing s'en est pris durement à George W. Bush, qu'elle traite de "calamité mondiale". Le président américain est selon elle un homme "membre d'une classe sociale qui bénéficie beaucoup des guerres" et dont "tout le monde est las".

Évoquant les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis, elle estime aussi que, comparé aux actions terroristes de l'Armée Républicaine Irlandaise (IRA), l'attentat contre les tours du World Trade Center n'a pas été "si terrible que cela". Pour la romancière britannique, "le 11 septembre 2001 a été terrible, mais si on revient sur l'histoire de l'IRA, ce qui est arrivé aux Américains n'est pas si terrible. Ils diront que je suis folle car beaucoup de personnes sont mortes, des édifices prestigieux sont tombés, mais ce ne fût ni aussi terrible ni aussi extraordinaire qu'ils le croient; ce sont des gens très naïfs. [...] Ils oublient que l'IRA a mené des attentats contre notre gouvernement; qu'elle a tué plusieurs personnes pendant un Congrès conservateur, où se trouvait le Premier ministre Margaret Thatcher".

Dans le même entretien, accordé à l'écrivain journaliste Juan Cruz pour le quotidien espagnol El Païs, Doris Lessing qualifie l'ex-premier ministre britannique Tony Blair de "désastre" pour la Grande-Bretagne. "Je l'ai dit dès son élection: c'est un petit showman qui va nous créer des problèmes et il l'a fait", ajoute l'auteur du Carnet d'Or.

Avant Doris Lessing, plusieurs Prix Nobel de Littérature, notamment Elfriede Jelinek et Harold Pinter, ainsi que plusieurs Prix Nobel de la Paix, ont également émis des critiques extrêmement sévères contre les dirigeants politiques anglo-saxons (Ronald Reagan, George W. Bush, Margaret Thatcher, Tony Blair,...) portés aux pouvoir ces dernières années.