Apple iPod
Apple iPod

Steve Jobs, le patron fondateur d'Apple, a tenu une conférence de presse mercredi 05 septembre à San Francisco pour présenter les nouveautés de la firme en matière de baladeurs numériques. Toute la gamme des iPod est refondue et voit l'apparition d'un nouveau modèle baptisé iPod Touch tandis que l'iTunes Music Store devient accessible directement depuis les baladeurs via une connection Wifi.

Le nouvel iPod "Touch" hérite de la fonctionnalité innovante et ludique qui fait actuellement le succès de l'iPhone (le téléphone mobile d'Apple combinant musique, photos, vidéo et téléphonie, bientôt disponible en France), c'est-à-dire une interface à écran tactile. On ne peut pas s'en servir pour téléphoner mais, au niveau du design, l'appareil est en tous points semblable à l'iPhone (il est juste un peu plus fin) avec un écran vidéo de 3,5 pouces. Outre son usage habituel de baladeur lecteur numérique musical et vidéo, il dispose en plus de quelques fonctionnalités le rapprochant d'un véritable smartphone multimédia, permettant par exemple de se connecter sans fil à l'Internet via la technologie WiFi et de surfer sur le web avec Safari, l'excellent navigateur maison. Youtube, Google et Yahoo ! sont directement accessibles comme sur le iPhone. Deux configurations sont proposées, à capacité de 8 Go (299 dollars) ou de 16 Go (399 dollars). L'autonomie est de 22 heures en audio et 5 heures en vidéo.

Petite nouveauté commerciale pour accompagner la mise à jour d'iTunes en version 8: l'iPod Touch peut se connecter directement en wifi à l'iTunes Music Store, ce qui permet d'acheter et télécharger de la musique, des jeux ou des vidéos directement depuis le baladeur, sans ordinateur ni fil à la patte. iTunes propose aussi, pour les utilisateurs d'iPhone, un générateur automatique de sonneries de téléphone à partir de quelque 500.000 chansons disponibles pour ce nouvel et douteux usage grand public. Un partenariat avec la chaîne de cafés Starbucks (14.000 enseignes aux Etats-Unis, 50 millions de clients par semaine) a également été conclu afin que les morceaux diffusés dans les cafés s'affichent automatiquement sur l'iPod ou l'iPhone du client, lui permettant bien entendu d'acquérir le titre à la volée sur l'iTunes Music Store Wifi.

Parmi les autres iPod, le "Nano" se voit doter de la Vidéo et d'un écran de 2 pouces (modèles 4 et 8 Go pour 149 et 199 dollars), tandis qu'un iPod métallisé à grand écran baptisé "Classic", plus fin que le modèle traditionnel qui arrive ici à sa sixieme génération, est proposé en deux versions: à capacité de stockage de 160 Go (soit environ 4.000 chansons ou 7 heures de vidéo) à 349 dollars, ou de 80 Go à 249 dollars. L'iPod Nano et l'iPod Classic bénéficient de la nouvelle interface à la Cover Flow et d'un capteur de lumière pour adapter automatiquement la luminosité de l'écran sans perdre d'énergie. Le shuffle avec ses 1 Go de mémoire et son prix de 79 dollars ne bouge pas, sauf pour les coloris.

En ce qui concerne le produit iPhone, le petit modèle version 4 Go disparaît tandis que le modèle 8 Go voit à la surprise générale son prix baisser de 599 à 399 dollars (290 euros).

Tout ces appareils devraient arriver dans les boutiques d'ici fin septembre, date de la traditionnelle Apple Expo, et l'iPhone français — dont l'opérateur sera normalement Orange — devrait être fin prêt pour la saison des cadeaux de Noël.

Enfin, quelques chiffres généraux que Steve Jobs s'est fait un plaisir d'énoncer: 600 millions de logiciels iTunes équipent désormais les ordinateurs du monde entier; le catalogue compte 6 millions de titres, 550 séries TV, 125.000 podcasts; 3 milliards de morceaux ont été téléchargés dans 22 pays; iTunes est devenu le numéro 1 mondial des disquaires numérique mais aussi le troisième disquaire des Etats-Unis tous formats confondus; l'iPod s'est déjà vendu au total à 110 millions d'exemplaires, ce qui représente 70% de part de marché des baladeurs numériques aux Etats-Unis; l'iPhone quant à lui est parti pour dépasser largement l'objectif initialement fixé de 730.000 exemplaires pour le 1er trimestre de vente aux Etats-Unis. Selon les dernières études il est déjà classé en tête des ventes de tous les smartphones disponibles sur le marché américain.

Les ventes d'ordinateurs connaissent elles aussi une forte progression, n'égalant toutefois pas celle de la Bourse: le titre Apple, introduit en 1980 sur le Nasdaq au prix de 44 dollars et resté quasiment stagnant jusqu'en 2005, s'est ensuite envolé pour atteindre aujourd'hui 140 dollars. L'action a gagné environ 70% depuis le début de l'année 2007.