Eugène Saccomano

Automne 1932. Deux ouvrages sont favoris pour le prix Goncourt: le roman fou d'un inconnu que l'on dit scandaleux, Louis-Ferdinand Céline, et le dernier livre d'un espoir déjà reconnu de la N.R.F, Guy Mazeline. Voyage au bout de la nuit contre Les Loups. Les critiques se déchirent. Léon Daudet, Roland Dorgelès, André Malraux... Chacun choisit son camp. Chez les éditeurs, Denoël et Gallimard, les machines de guerre sont en marche. Avant la journée fatidique du 7 décembre 1932 et une remise de prix restée mémorable, Céline et Mazeline se sont-ils déjà croisés sur les routes de l'aventure? Eugène Saccomano l'imagine, et il nous invite à les suivre, au travers de miroirs sans tain, dans des lits d'amour ou une buvette de la rue Lepic, au pied d'un ring de boxe dans le Marseille tumultueux des années 20, ou encore chez Mussolini, à Rome... Céline éructe de sombres prophéties, prépare l'écrivaillure. Mazeline soigne sa prose comme ses costumes trois pièces. Dans les antichambres du Goncourt, leur destin se joue.