OJ Simpson
OJ Simpson

Le livre-confession d'O.J. Simpson, If I did it (Si je l'avais fait), sera publié le 3 octobre prochain par une petite maison d'édition new-yorkaise, Beaufort Books.

Ce livre controversé, dont la publication était initialement prévue en novembre 2006, relate à la première personne ce que l'ancienne star du football américain "aurait fait" s'il avait assassiné son ex-épouse, Nicole Brown, et l'ami de celle-ci, Ronald Goldman. Dans la réalité, O.J. Simpson avait été accusé de ce double meurtre commis en 1994 à Los Angeles mais, sa culpabilité n'ayant pu être prouvée malgré certains indices accablants, il avait été acquitté aux termes d'un procès ultra-médiatisé qui avait passionné les États-Unis. Une partie de la communauté noire américaine, dénonçant un procès raciste, s'était fortement mobilisé pour le défendre. Innocenté au pénal le 3 octobre 1995 devant 100 millions de téléspectateurs, O.J. Simpson a toutefois été condamné au civil à payer 33,5 millions de dollars de dommages aux familles des victimes. Clamant son innocence, il a toujours refusé de payer et s'est réfugié en Floride où il a mis sa fortune et ses 300.000 dollars annuels de retraite de sportif à l'abri des saisies.

L'annonce fin 2006 de la publication de If I did it par ReganBooks — filiale des éditions Harper Collins appartenant au groupe de médias News Corp — avait suscité un vif émoi. Devant le tollé et les menaces de boycott de son groupe le magnat australo-américain Rupert Murdoch, propriétaire de News Corp, avait renoncé à publier le livre. Finalement, un juge de la Cour fédérale a approuvé récemment un accord conclu entre les proches de Ron Goldman et un syndic en matière de faillites, accordant à ceux-ci tous les droits du livre d'O.J Simpson. Le manuscrit de If I did it sera publié par Beaufort Books tel qu'il a été écrit, mais des commentaires seront ajoutés à certains passages clés du livre. Les bénéfices provenant du futur bestseller seront versés aux familles des victimes et à la "Fondation Ron Goldman pour la justice". Des droits d'adaptation au cinéma et à la télévision sont également en cours de négociation afin de recueillir les 33,5 millions de dollars accordés par le jugement civil de 1997.