Théodore Monod
Théodore Monod

A plus de 90 ans, Théodore Monod est l'un des intellectuels français les plus universellement reconnus. Scientifique émérite, Membre de l'Institut, ce Français célèbre est aussi un distingué humaniste, adhérent de l'Union pacifiste de France. En septembre 1925 — il était âgé de 23 ans --, il entreprend, à l'occasion d'une mission, son deuxième voyage en Afrique.

Parti de la côte du Cameroun, il aura pour but et atteindra Douala, la capitale. Il passera par Yaoundé, une de ses villes, avant un crochet ultime vers le nord, jusqu'au lac Tchad. Ce voyage durera un an. Il sera effectué grâce aux moyens de locomotion locaux. Se souvenant de ce périple, Théodore Monod réalisera deux ans plus tard, en 1927, un récit de voyage. Puis il complétera son manuscrit de dessins de son cru, réalisés à l'aquarelle, agencés dans des cercles, formes inhabituelles d'où ils tirent encore plus de beauté. Il titrera le tout de sa main, réalisant ainsi un manugraphe dédié à un enfant lecteur, le Ô mieux aimé, dont l'invocation revient plusieurs fois au fil des pages.

En 1993, les Editions Perpétuelles, à l'enseigne de Babel Editeur, inscriront l'ouvrage de Théodore Monod à leur catalogue, sous le titre d'origine Ballade de mes heures africaines. Devant le succès de vente de ce livre multicolore, une deuxième édition a vu le jour. Elle est identique à la première, et ravira grands et petits. Les Africains pour l'hommage rendu à leur continent, les non-Africains pour la qualité documentaire et esthétique de l'évocation, articulée en cinq dits: le Dit de mes Véhicules, le Dit de mes Soifs étanchées, le Dit des Habitations, le Dit des Nourritures d'Afrique, et le Dit des "Latest African Fashions", des "Dernières Modes Africaines". Le texte est reproduit dans la calligraphie originale de Théodore Monod avec, sur la belle page du livre, 59 illustrations minutieuses en quadrichromie. Le tout forme un fac-similé du manuscrit.

Cet ouvrage nous montre le don d'observation, le bonheur de vivre et le talent de dessinateur et de coloriste de l'auteur. Quelques pages manquantes ont été remanuscrites à partir du texte en archives par Monsieur Cyrille Monod, en accord avec son père.

-------

Théodore Monod, Ballade de mes heures africaines (Éditions Babel / Actes Sud).